FAQ
Communauté

Jeux Olympiques 2024 : comment se déplacer ?

29 mai 2024
Par Clémence
Frame 2-15

Cette année, les Jeux Olympiques se tiendront à Paris. Une question essentielle se pose alors : comment allons-nous nous déplacer au sein de cette métropole transformée en un véritable terrain de jeu gigantesque ? Que vous preniez les transports en commun ou la voiture, l’heure est venue de prévoir un plan d’attaque pour circuler au mieux dans la capitale et alentour !

Les zones accessibles et celles à éviter

Du vendredi 26 juillet au dimanche 11 août, la fréquentation des transports en commun et des axes routiers va atteindre des sommets olympiques. Certaines zones resteront accessibles, tandis que d’autres seront plus compliquées à traverser. Ces restrictions de circulation sont cependant nécessaires. Elles vont permettre d’assurer votre sécurité et la fluidité des déplacements pendant toute la durée de l’événement 🤗.

 

Alors, armez-vous de patience, de musique dans vos écouteurs et de snacks dans votre sac à dos pour vos trajets, car c’est parti pour une quinzaine de jours intenses et mouvementés en Île-de-France !

Rassurez-vous, cela ne vous empêchera pas pour autant de circuler dans la métropole. Il suffit simplement de bien anticiper vos déplacements pendant les Jeux. À cet effet, le gouvernement a mis en place une carte interactive répertoriant les impacts sur les routes et les transports en commun.

L’impact sur la route : ce qu’il faut savoir

La circulation sur les routes dans Paris et en Île-de-France devrait être fortement affectée en raison de la densité des sites et de la simultanéité de certaines épreuves. On vous prévient, cela pourrait entraîner une multiplication des temps de trajet par 3, voire 5 !

 

Pour éviter les embouteillages aux abords des sites de compétition, voici la liste des zones où la circulation pourrait être interdite : Arena de la Chapelle, Arena Bercy, Arena Paris Sud (Porte de Versailles), Champs-de-Mars, Concorde, Grand-Palais, Invalides, Parc des Princes, Pont Alexandre III, Roland-Garros, Tour Eiffel (stade), Trocadéro, Colombes (Stade Yves-du-Manoir), Le Bourget (site d’escalade), Nanterre (Paris La Défense Arena), Saint-Denis (Stade de France et centre aquatique), Saint-Quentin-en-Yvelines (Colline d’Élancourt, stade BMX, vélodrome, golf national), Vaires-sur-Marne (stade nautique), Versailles (château de Versailles), Villepinte (Arena Paris Nord)

Quatre périmètres seront définis avec un code couleur pour chacun : zone grise ; zone noire ; zone rouge ; zone bleue.

Les conditions d’accès varieront en fonction de ces zones et des modes de transport disponibles. Le gouvernement prévoit également plusieurs axes de circulation avec une voie consacrée aux véhicules officiels (transports des personnes accréditées). Environ 185 km de voies seront concernées sur des axes très fréquentés : A1 (entre Paris et Villepinte), A4 + Francilienne (entre Paris et Torcy), A13 + A12 (entre Paris et le secteur de Saint-Quentin-en-Yvelines), Périphérique parisien, Boulevard circulaire de la Défense

Ces voies réservées pourront toujours être utilisées par les services d’urgence, tels que les véhicules de secours et de sécurité, ainsi que les ambulances. Elles seront aussi accessibles aux taxis et aux bus. Ces voies olympiques devraient ensuite être dédiées au covoiturage pendant les heures de pointe.

Vous devez vous rendre au travail dans un secteur où la circulation est limitée ? Que vous soyez piéton, cycliste ou automobiliste, vous allez devoir montrer patte blanche pour entrer dans les périmètres restreints ! Le gouvernement prévoit de remettre au goût du jour le QR Code comme sésame à la liberté de mouvement pour tous les riverains et travailleurs concernés par ces zones.

Lire la suite

De nouveaux panneaux et radars « olympiques » (temporaires)

De nouveaux panneaux et radars ont déjà été installés sur le périphérique. Rassurez-vous cependant, il ne s’agit pas d’appareils contrôlant la vitesse, mais d’un « système de contrôle de l’usage des voies réservées du périphérique » dont la mise en service ne prendra effet qu’au commencement des JO.

Autrement dit, ils serviront à vérifier que seuls les officiels accrédités pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 empruntent ces voies, au même titre que les véhicules prioritaires tels que ceux de secours.

L’impact sur les transports : ce qu’il faut savoir

Les axes routiers ne seront pas les seuls à être impactés par les JO 2024. Les lignes de métros, RER, tramways et trains seront aussi concernées. Mais pas de panique, avec un peu de patience et beaucoup de bonne humeur, vous arriverez toujours à destination, médaille d’or de la persévérance en poche 🥇!

 

Pour anticiper vos déplacements, voici les lignes qui pourraient être ralenties par les Jeux Olympiques :

 

  • Métro : les lignes 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13 et 14
  • Tramway : T3a et T3b 
  • RER : lignes B, C et D
  • Transilien : lignes J (branche Argenteuil), L (direction Versailles Rive Droite), N, P (direction Meaux) et U
  • Tram T2 : Porte de Versailles et Porte d’Issy
  • Tram T3a : Porte de Versailles 
  • Tram T3b : Colette Besson

 

Bon à savoir : si vous comptez vous déplacer régulièrement à Paris et en métropole cet été, vous pouvez télécharger le Pass Paris 2024. Cela se passe sur l’application numérique dédiée au transport pendant les Jeux Olympiques, ou encore sur l’application Île-de-France Mobilités.

💡Il s’agit d’un titre de transport journalier à destination des touristes qui souhaitent se déplacer sur les 25 sites olympiques en région parisienne et pendant toute la durée de la compétition. Ce forfait spécial JO facilitera les déplacements des étrangers et peut être acheté sur une semaine à un tarif dégressif.

 

  • 1 jour : 16€
  • 2 jours : 30€
  • 3 jours : 42€
  • 4 jours : 52€
  • 5 jours : 60€
  • 7 jours : 70€

Quels moyens de transports privilégier pendant les JO ?

Pour braver le trafic olympique, le vélo est l’une des solutions à privilégier. En pédalant à travers la ville, vous faites bien plus que simplement éviter les embouteillages. Vous soutenez l’environnement, réduisant votre empreinte carbone à chaque coup de pédale !

 

Et si le vélo n’est pas votre truc, pourquoi ne pas envisager de faire du covoiturage courte distance ? Cette alternative pratique permet de réduire le nombre de véhicules sur les routes, diminuant ainsi les embouteillages et les émissions de CO2. Ce qui n’est pas négligeable en cette période où le trafic est particulièrement dense !

 

Bien sûr, vous pouvez aussi emprunter les transports en commun sur les lignes qui restent ouvertes, mais c’est à vos risques et périls. En effet, il faudra parfois jusqu’à 15 minutes rien que pour accéder au quai de métro. Et une fois à bord, vous pourriez bien vous sentir confiné comme des sardines. Alors, si vous choisissez cette option, assurez-vous d’être dans un mood relax’ et d’avoir une bonne dose d’humour pour survivre à cette expérience !

Comment Citygo peut être une solution ?

Citygo est là pour vous aider à relever les défis de la circulation induits par les Jeux Olympiques de Paris 2024. Passagers comme conducteurs, choisissez de faire de l’espace sur les routes !

Le covoiturage peut faciliter vos déplacements lorsque les routes seront bondées et les transports en commun saturés. Vous vous sentirez comme un vrai athlète en atteignant votre ligne d’arrivée bien plus rapidement !

Au programme pendant vos trajets en covoit’ spécial JO : réduction des véhicules en circulation, diminution de la pollution atmosphérique, économies financières et bonne humeur garantis.

 

C’est aussi un moyen de vous soutenir les uns les autres, de créer des liens et de partager l’excitation de cet événement mondial. Ensemble, vous pourriez bien apprendre le sport national français : la patience dans les embouteillages. Et pour échapper à la foule cet été, découvrez notre sélection des meilleurs spots à visiter en île-de-France !

 

Bon à savoir : pendant toute la durée de l’événement, le périphérique sera limité à 50 km/h. Une voie de covoiturage sera normalement disponible quelques semaines après les JO de Paris 2024.

Traverser les Jeux Olympiques avec Citygo, c’est un moment où la communauté se rassemble pour faire une différence positive dans notre ville et pour notre planète. Il ne vous reste plus qu’à rejoindre le mouvement ! Et si vous souhaitez vous rendre à Paris pour cet évènement, c’est le moment de réserver vos billets de train 😉.

Article rédigé par Clémence